Bombardement de l’hôpital à Marioupol : Trois personnes, dont un enfant, tuées et 17 blessées

image

Trois personnes, dont un enfant, ont été tuées dans le bombardement russe d’un hôpital pédiatrique à Marioupol, mercredi, a annoncé jeudi la mairie de la ville. Le précédent bilan, publié la veille par les autorités, faisait état de 17 personnes blessées.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a condamné « un crime de guerre », dans un message vidéo, appelant les leaders occidentaux à faire preuve de « courage » pour « faire enfin ce qu’ils auraient dû faire le premier jour de l’invasion. Soit fermer le ciel aérien aux missiles et bombes russes, soit nous donner des avions de chasse pour que nous puissions tout faire nous-mêmes ».

Comme Ukrinform l’a déjà relevé, le 9 mars, dans l’après-midi, la Russie a lancé une nouvelle attaque aérienne contre la ville de Marioupol, au sud-est de l’Ukraine. Cette fois-ci, c’est la maternité et l’hôpital pour enfants et de la ville qui ont été visés.

Les neuf jours de siège russe sur le port stratégique de Marioupol dans le sud de l’Ukraine ont fait un total de 1 207 morts parmi les civils, a affirmé mercredi soir la mairie dans un court texte sur sa chaîne Telegram : « Neuf jours. Neuf jours de blocus de Marioupol. Neuf jours de bombardement continu de la population civile. Neuf jours, un demi-million de gens vivant sans électricité, eau, chauffage ni communications. Neuf jours que la ville est coupée du monde extérieur. Neuf jours – 1 207 civils de Marioupol tués. Neuf jours de génocide de la population civile », écrit la mairie dans ce texte.

eh


La source: Bombardement de l’hôpital à Marioupol : Trois personnes, dont un enfant, tuées et 17 blessées

You May Also Like