Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 23

image

Trois semaines après le début de l’invasion décidée par Moscou, l’offensive russe commence à s’essouffler dans plusieurs directions, les combats intenses continuent principalement dans le sud-est de l’Ukraine et dans le Donbass.

Militaire :

  • Un quartier résidentiel de Kyiv touché par de nouveaux bombardements. Ces nouveaux bombardements dans le quartier de Podil, ont fait un mort et dix-neuf blessés, dont quatre enfants, selon le maire Vitaly Klytschko. Six maisons, des jardins d’enfants et une école ont été endommagées.
  • Le brigadier général ukrainien Olexsandre Gruzevych a indiqué ce vendredi que l’armée ukrainienne avait neutralisé 35 groupes de saboteurs russes à Kyiv pendant le couvre-feu qui durait dans la capitale ukrainien pendant plus de 24 heures.
  • Depuis le 24 février, les militaires ukrainiens ont détruit 450 chars russes, 1 448 véhicules de combat blindés, 205 systèmes d’artillerie, 72 systèmes de lance-roquettes multiples, 93 avions et 112 hélicoptères russes. Selon l’état-majeur ukrainien, les pertes de l’armée russe s’élève à 14 200 personnes.

Crimes de guerre :

  • Au moins 816 personnes sont mortes dans le conflit, indique l’ONU. L’agence onusienne en charge des droits humains a indiqué qu’au moins 816 personnes, dont 109 enfants étaient mortes en Ukraine depuis le début du conflit. Précisant que les chiffres réels étaient beaucoup plus importants.
  • L’actrice ukrainienne Oksana Chevets, acclamée dans son pays natale, est morte après qu’une frappe russe a frappé un immeuble résidentiel à Kyiv. Elle avait 67 ans. Pour son travail au théâtre, Oksana Shvets avait reçu le prix de l’artiste méritant d’Ukraine, remis par le gouvernement aux artistes ayant eu une carrière remarquable. Depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, 222 personnes dont 56 civils, parmi lesquels quatre enfants, ont été tuées à Kyiv, la capitale ukrainienne, a indiqué vendredi sa mairie sur Telegram.
  • La situation reste catastrophique à Marioupol. « Cela fait plus de 15 jours que la ville est assiégée, les civils ne pourront pas supporter la situation longtemps. Mais je suis persuadé que nos militaires vont continuer à protéger la ville autant que possible », a affirmé Serhiy Orlov, maire adjoint de la ville assiégée de Marioupol. Depuis le début de la semaine, 30 000 habitants de Marioupol ont réussi à quitter la ville.
  • Plusieurs centaines d’habitants de Marioupol se cachaient dans le théâtre devenu un abri anti-bombe au moment où un pilote russe a largué une bombe aérienne sur ce lieu.  Deux jours plus tard, seulement  130 personnes ont pu être sauvées, alors que des centaines  d’autres restent sous les décombres.
  • Dans la région de Donetsk, les troupes russes continuent de pilonner les localités, notamment Marioupol, Avdiivka, Krasnohorivka, Mariinka, Ougledar, Bohoyavlenka, Novomylhaylivka, Stepove, Olginka, Vassylivka, Verkhnotoretske. Le 18 mars 2022, des bombardements russes ont fait deux morts et trois blessés à Avdiivka, selon Vadym Kyrylenko, gouverneur de la région de Donetsk.
  • Hier, dans la soirée, les troupes russes ont lancé les bombes à fragmentation sur un village de Kazatcha Lopan, dans la région de Kharkiv.
  • Au moins deux personnes sont mortes et six autres ont été blessées dans une frappe à Kramatorsk, dans l’est d’Ukraine, a annoncé Pavlo Kyrylenko, le chef de l’administration régionale de Donetsk.
  • Depuis le début de la guerre, les envahisseurs russes ont déjà détruit 44 lieux de culte, pour la plupart des églises orthodoxes, dans 7 régions d’Ukraine, a informé Olena Bogdan, chef du Service d’État pour l’ethnopolitique et la liberté de conscience.

Politique :

  • Le président Volodymyr Zelensky s’exprimera devant les députés français mercredi. Le chef d’État ukrainien va s’exprimer mercredi face aux députés français, a annoncé la présidence de l’Assemblée nationale.
  • Le président américain Joe Biden a « décrit les implications et conséquences si la Chine fournissait un soutien matériel à la Russie alors qu’elle mène une attaque brutale contre les villes et civils ukrainiens », dans un entretien vidéo avec son homologue chinois Xi Jinping, a fait savoir vendredi la Maison Blanche. Les deux dirigeants ont signalé leur volonté de « garder des canaux de communication ouverts » lors de cet entretien qui a duré près de deux heures, selon un communiqué.
  • La France estime qu’il y a actuellement une « nécessité d’obtenir le cessez-le-feu » et regrette le manque d’effort de la Russie. « Il s’agit de créer les conditions de cette négociation. Actuellement elles ne sont pas réunies parce qu’on ne peut pas négocier avec un pistolet sur la tempe. Il ne peut pas y avoir de négociations sans cessez-le-feu », déclare Anne-Claire Legendre, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de France.
  • Lors d’un appel qui a duré 1h10 avec Vladimir Poutine, Emmanuel Macron a exprimé sa « préoccupation extrême » concernant Marioupol. Le président français a demandé à son homologue russe des mesures concrètes et vérifiables de levée du siège de Marioupol, incluant un accès humanitaire et un cessez-le-feu immédiat.
  • La Lituanie, la Lettonie et l’Estonie ont annoncé vendredi l’expulsion de dix diplomates russes au total, dans le contexte de l’agression russe en Ukraine. La Bulgarie a également annoncé vendredi l’expulsion de dix diplomates russes pour « des activités non conformes à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques », selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Economie :

  • Selon le Fonds monétaire international, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a provoqué le  ralentissement de la croissance de l’ensemble de l’économie mondiale et  l’accélération de l’inflation.

Sanctions :

  • L’Agence spatiale européenne (ESA) a pris la décision, jeudi 17 mars, de suspendre la mission spatiale russo-européenne ExoMars, qui devait permettre à un engin spatial de partir vers la planète Mars à la fin de l’année 2022.

eh


La source: Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 23

You May Also Like