Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 29

image

Ce jeudi marque le 29e jour de l’agression de l’Ukraine par la Russie. L’offensive russe semble être au point mort dans plusieurs directions, dont la capitale ukrainienne. En revanche, le risque d’une attaque chimique russe est « bien réel » estime Volodymyr Zelensky, président ukrainien.

Militaire :

  • Ce jeudi 24 mars 2022, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky a jugé devant les chefs d’Etats réunis aux sommets de l’Otan et du G7 que le risque d’une attaque chimique est « bien réel ». Il a exhorté les pays de l’Otan à fournir « une aide militaire sans restriction » à son pays.
  • Des troupes russes semblent perdre du terrain, notamment autour de Kyiv à en croire le Pentagone. Selon les Etats-Unis, l’armée ukrainienne a repoussé ses adversaires à environ 55km de la capitale. Les militaires ukrainiens ont parvenu à libérer une part de la ville d’Irpin au nord-ouest de Kyiv, alors que les combats féroces se poursuivent à Boutcha et Hostomel.
  • Selon Olexiy Arestovytch, conseiller du chef du bureau du président, l’offensive des troupes russes est pratiquement arrêtée : « L’état-major, le ministère de La Défense et les Forces armées ukrainiennes rapportent que l’ennemi est sur de nombreuses directions, qu’il n’a pas les ressources nécessaires pour poursuivre l’offensive, qu’il est pratiquement immobile et qu’il a des problèmes d’approvisionnement en matériel, carburant, munitions et autres types de soutien matériel et les envahisseurs sont pieds nus ».
  • L’armée ukrainienne a eu raison de deux autres navires russes amarrés dans le port de Berdiansk. Les bateaux ont été fortement endommagés et un réservoir de carburant de 3 000 tonnes a été détruit selon les informations du service de presse de l’administration régionale de Zaporijya. Après l’attaque, un incendie s’est répandu jusqu’au dépôt de munition russe.

Crimes de guerre :

  • Après seulement quelques heures de calme, Kharkiv a été bombardée par une attaque russe faisant au moins six morts et quinze blessés. Le gouverneur de la région a indiqué sur Telegram que l’attaque a touché un point de distribution d’aide humanitaire.
  • En un mois de guerre, 200 habitants de Tchernihiv ont été tués par l’armée russe, a rapporté Vyatcheslav Tchaus, gouverneur de la région de Tchernihiv.
  • Dans un enregistrement vidéo diffusé ce jeudi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé la Russie d’utiliser des bombes au phosphore en Ukraine, une arme interdite.
  • Au moins 64 attaques contre des établissements de santé ont été vérifiées en Ukraine depuis le début de l’offensive russe il y a un mois, a annoncé jeudi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui condamne ces attaques dans les « termes les plus forts », relevant qu’elles constituent une violation du droit international.
  • Oksana Baulina, journaliste d’un média d’opposition russe, a été tuée par une roquette pendant qu’elle était en train de filmer les dommages causés par une précédente frappe sur un centre commercial à Kyiv.

Crise humanitaire :

  • La Commission européenne a présenté le 23 mars les mesures prises pour aider les États membres à répondre aux besoins des personnes qui fuient la guerre contre l’Ukraine et sa population.

Politique :

  • Les pays membres de l’OTAN ont exhorté le président Poutine à mettre immédiatement un terme à la guerre et à retirer ses forces armées d’Ukraine. La déclaration correspondante a été publiée sur le site de l’OTAN à l’issue d’une réunion spéciale de l’Alliance dédiée à l’agression russe.
  • La ligne stratégique de l’OTAN et du G7 face à la guerre en Ukraine reste la même : « continuer à fournir des armes défensives et léthales à l’Ukraine », a affirmé Emmanuel Macron. Un choix à l’unanimité une fois encore pour répondre à la liste des besoins de l’Ukraine communiquées par Volodymyr Zelensky. Selon le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoloteberg, les pays membres ont notamment « convenus de fournir des équipements pour aider l’Ukraine à se protéger contre les menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires ».

Société :

  • La Russie et l’Ukraine ont procédé à un échange de prisonniers ce jeudi 24 mars a déclaré la vice-première ministre, Iryna Verechtchouk. 10 occupants russes faits prisonniers ont été remis à Moscou en échange de 10 militaires ukrainiens. La ministre a ajouté qu’une nouvelle opération du genre était prévue pour remettre 11 marins russes sauvés d’un navire coulé près d’Odessa à la Russie contre 19 marins civils ukrainiens détenus par l’armée du Kremlin.

Sanctions :

  • Le groupe Crédit Agricole a précisé avoir cessé tout nouveau financement à des entreprises russes et toute activité commerciale dans le pays depuis le début du conflit.
  • Mis sous pression, le groupe français Renault a annoncé mercredi 23 mars la suspension des activités de son usine à Moscou.
  • « L’économie russe est en cessation de paiement. […] Son isolement est croissant et notre pression ira en s’accentuant en cherchant par tous les moyens à obtenir un cessez-le-feu et la paix », assure Emmanuel Macron.

eh


La source: Guerre en Ukraine. L'essentiel de l'actu : jour 29

You May Also Like