La mairie de Marioupol dénonce l'évacuation forcée d'une maternité vers la Russie

image

La mairie de Marioupol a dénoncé mercredi l’évacuation forcée vers la Russie des femmes et du personnel médical de cette ville assiégée dans le Sud-Est de l’Ukraine où une autre maternité avait été bombardée par les Russes le 9 mars.

« Plus de 70 personnes, des femmes et du personnel médical ont été emmenées de force par les occupants de la maternité N°2 du district de la rive gauche », a affirmé la mairie sur Telegram.

Au total, plus de 20.000 habitants de Marioupol ont été évacués « contre leur gré » en Russie, selon la municipalité, qui affirme que les Russes leur ont confisqué leurs papiers et les ont redirigés « vers des villes russes éloignées ».

Comme Ukrinform l’a déjà relevé, des habitants de la ville de Donetsk occupée affirment que beaucoup d’habitants de Marioupol se trouvent actuellement dans cette ville. Entre outre, les enfants non-accompagnés ont été vus dans un hôpital de Donetsk.

Selon Lyudmyla Denyssova, la commissaire aux droits de l’homme du Parlement ukrainien, au moins 90 000 Ukrainiens ont été conduits de forces en Russie depuis le 18 février 2022. Au total, le nombre de déportés pourrait atteindre 500 000 personnes.

Selon Tetyana Lomakina, responsable des couloirs humanitaires pour le gouvernement ukrainien, 10.000 civils auraient été tués à Marioupol.

eh


La source: La mairie de Marioupol dénonce l'évacuation forcée d'une maternité vers la Russie

You May Also Like