Amnesty International : Les droits des prisonniers de guerre ukrainiens d’Azovstal doivent être respectés

La Russie doit respecter les droits des prisonniers de guerre ukrainiens qui ont quitté l’usine Azovstal à Marioupol, a déclaré Denis Krivosheev, directeur adjoint pour l’Europe de l’Est et l’Asie centrale à Amnesty International.

« Les soldats ukrainiens déployés dans la zone de Marioupol ont été traités par les médias russes de manière déshumanisante et présentés par la propagande du président Poutine comme des « néo-nazis » tout au long de la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine. Ces descriptions suscitent de vives inquiétudes quant au sort qui leur sera réservé en tant que prisonniers de guerre », a-t-il déclaré dans un communiqué publié sur le site de l’Amnesty International.

« Amnesty International a recueilli des informations sur des exécutions sommaires de captifs par les forces séparatistes soutenues par la Russie dans l’est de l’Ukraine, ainsi que sur des exécutions extrajudiciaires de civil·e·s ukrainiens par les forces russes ces dernières semaines. Les soldats qui se sont rendus mardi 17 mai ne doivent pas connaître le même sort », a-t-il souligné.

Le directeur adjoint pour l’Europe de l’Est et l’Asie centrale à Amnesty International a souligné que les prisonniers de guerre ne devaient jamais être soumis à la moindre forme de torture ou de mauvais traitement, et devaient pouvoir avoir immédiatement accès au Comité international de la Croix-Rouge. « Les autorités concernées doivent pleinement respecter les droits des prisonniers de guerre, conformément aux Conventions de Genève », a-t-il noté.

eh


La source: Amnesty International : Les droits des prisonniers de guerre ukrainiens d’Azovstal doivent être respectés

You May Also Like